50 Ans Huelgas Ensemble

Concerts

Date Temps Lieu Pays Projet Billets  
16-06-'24 avant premiereTax shelter premiereCancelled c c c c Billets
Programme
Soliste

L’Ensemble Huelgas, fondé en 1971 par Paul van Nevel, fête cette année son cinquantième anniversaire en compagnie de quelques formations parmi celles qu’il apprécie le plus : le Nederlands Kamerkoor (dir. Peter Dijkstra) et Anima Eterna (dir. Jos van Immerseel). Ensemble, ils proposent un voyage polyphonique à travers l’histoire, allant des motets du moyen-âge aux harmonies riches en couleur de Messiaen. Anima Eterna contribue à cette soirée par l’interprétation d’une cantate de Dietrich Buxtehude, « Nimm von uns, Herr, du treuer Gott »

La vie et l’œuvre de Buxtehude ont fait l’objet de nombreuses publications. La liste des livres, études et articles parus sur ce sujet est longue. Parmi ceux-ci, on peut mentionner la magnifique «biographie» de Kerala Snyder, la sérieuse Buxtehude-Werke-Verzeichnis de Georg Karstädt, les différentes éditions de ses œuvres pour orgue, et une édition intégrale de son œuvre chorale. Les Abendmusiken de Lübeck sont souvent citées. On se souvient aussi que J.S. Bach a fait un très long voyage à pied vers Lübeck pour pouvoir entendre Buxtehude. Et pourtant, ses compositions sont aujourd’hui rarement jouées.

Si son œuvre est vaste et offre un très grand choix parmi ses 275 opus, sa musique n’est pas spectaculaire et ne suscite pas les anecdotes. Ici, il n’y a de place que pour l’intimité, la chaleur, la piété, l’émotion silencieuse – mais sans sentimentalité. C’est ce que l’on constate aussi dans la cantate « Nimm von uns ». La supplication angoissée, le mépris du mal, la panique, le réconfort… : tous les affects sont exprimés de façon captivante (notez les tremulandi), et le tout finit par un grandiose AMEN, comme on ne le trouve ensuite que chez Bach (on a pu aussi l’entendre chez Monteverdi). «Nimm von uns» ne nous est parvenu que par l’intermédiaire d’une tablature conservée à la bibliothèque de l’université de Uppsala. Dans cette dernière, la partie attribuée « de coutume » au violoncelle comprend l’indication « Fagotto ». Certainement un ami de Buxtehude puisqu’en 1685, il a fait acheter une bombarde basse pour la Marienkirche. Nous utilisons l’édition de Bruno Grusnick, chercheur spécialiste de Buxtehude. L’orgue, construit par Luc Meurice, a été en partie inspiré pour sa tuyauterie par l’orgue Compenius de Frederiksborg. 

Jos van Immerseel

Trad. Clémence Comté

 L’invitation de Paul Van Nevel: