Eerste gastdirigent & muziek adviseur

Giovanni Antonini

Depuis la saison 2020-2021, Anima Eterna travaille avec divers chefs invités qui développent chacun un trajet artistique. Un rôle important a été réservé à Giovanni Antonini. En tant que premier chef invité, ce musicien pur-sang sera à chaque fois à la tête d’un projet lors des saisons prochaines et restera aux côtés d’Anima Eterna comme adviseur artistique. 

« Je peux leur apprendre des choses qu’ils ne connaissent pas encore, et en même temps, ils pourront beaucoup m’apporter. Nous allons voir quelles aventures cela va engendrer. » – Giovanni Antonini, De standaard, 31/03/2021.

Les musiciens d’Anima Eterna sont déjà satisfaits de leur première coopération avec Giovanni Antonini, qui a eu lieu en février 2021. Le programme était constitué de musique italienne et viennoise. Le résultat de ce travail peut être retrouvé sur Podium 19 et VRT NU.

En février 2022, Antonini fêtera le vingtième anniversaire du Concertgebouw de Bruges avec Anima Eterna et Vox Luminis. En 2001, Anima Eterna, alors tout juste en résidence, avait eu le privilège d’inaugurer le podium de cette salle de concert spectaculaire avec La Création de Haydn sous la direction de Jos van Immerseel. C’était le premier jalon d’une résidence riche en productions du plus haut niveau. Aujourd’hui, exactement vingt ans plus tard, Anima Eterna marquera cet anniversaire très spécial par un autre oratorium de Haydn, Les Saisons. Vous trouverez bientôt les dates des concerts et plus d’informations ici. 

Pour les saisons suivantes, dans le cadre de ses projets avec Anima Eterna, Antonini a choisi de se concentrer sur l’opéra du dix-neuvième siècle, sur des musiques rarement interprétées sur instruments historiques. Le répertoire bel canto le fascine énormément. Avec Anima Eterna, Antonini désire partir à la recherche du « véritable bel canto de Bellini », de couleurs et de lignes, d’histoires et de rhétorique.

« Mon intérêt est presque toujours attiré par la musique qui possède un aspect théâtral, qui fait presque de soi-même apparaître des images sur la rétine. » – Giovanni Antonini