Mendelssohn symphonique

Brillante et créative, l’œuvre de Mendelssohn demeure aujourd’hui encore une référence majeure du début du romantisme en musique. Anima Eterna Brugge rend hommage à ce génie à travers deux pépites symphoniques : l’ouverture Les Hébrides et sa Symphonie n° 3, dite « Écossaise ». Derrière les pupitres, un ensemble varié d’excellents musiciens joue sur des instruments similaires à ceux que le compositeur a connus. La direction est confiée au jeune chef d’orchestre et violoniste allemand Jakob Lehmann, qui a d’ores et déjà réalisé un enregistrement du concerto pour violon et octuor de Mendelssohn avec Anima. Pieter Bergé, conteur né et musicologue, apporte quant à lui un éclairage intéressant sur les œuvres interprétées grâce à des anecdotes concernant le compositeur et des conseils d’écoute.